lundi 1 juillet 2013

Ulu ELS0M4L13N review : State of Decay

Le bonheur à un prix : 1600 MS points

I'm sorry for all my english readers but this post won't be translated, there are many (good) reviews out there on the web so I can be lazy and don't translate mine (see bottom of the post for links in english).

State of decay, qu'est-ce que c'est ?

 

Un jeu d'Undead Labs, studio qui couve Class 3 (devenu State of Decay) et Class 4 (le MMORPG zombiesque dont State of Decay est le prototype... sans la partie MMO). Plus précisément une simulation de survie à la troisième personne dans un monde post-apocalyptique (deux semaines environ après les premières apparitions de zombies rapportées) où vous incarnez (d'abord) Marcus. Marcus et son pote Ed sont partis dans un coin sauvage (le Mont Tanner) du comté de Trumbull (une zone de 16 kilomètres carrés comptant les "villes" de Spencer's Mill, Marshall et Fairgrounds) pour pêcher. Voilà le point de départ, à vous de survivre assez longtemps pour vous tirer de là ou établir votre base et jouer jusqu'à épuisement des ressources de la map (ce qui prendra quand même un bon paquet de dizaines d'heures de jeu).

 

State of décès, comment ça se joue ? 

 

 La première surprise de ce jeu est son système de "perma-death", comprenez que votre personnage n'est pas irremplaçable ou invulnérable, votre session jeu peut continuer (et continuera sûrement) sans lui : lorsqu'il meurt, le jeu sauvegarde instantanément (et il n'y a qu'un seul slot de sauvegarde) et vous place aux commandes d'un autre survivant de votre communauté (à la base, votre communauté est constitué de vous, Marcus, et de votre ami, Ed mais bien vite vous rencontrerez d'autres survivants qui pourront venir grossir les rangs de votre communauté). La deuxième surprise est que la simulation tourne quand même lorsque vous quitter le jeu : vos survivants vaquent à leurs occupations, mènent des raids de ravitaillement, utilisent les ressources de la base, ... le tout hors de votre contrôle.

Alors, s'il ne fallait que deux qualités pour réussir dans State of Decay, ce serait : PRUDENCE et PRÉVOYANCE. Chaque perso (son expérience, ses skills et son équipement) doit être utilisé avec sagesse (le laisser se repose/guérir quand il est fatigué/blessé, ne pas l'envoyer se battre à 1 VS 10/garder ses "spécialistes" affectés aux installations correspondantes genre le mécano à l'atelier et la dentiste au labo médical) et chaque sortie doit avoir deux objectifs minimum (par exemple accomplir une mission de la quête principale et chercher de la nourriture en chemin) afin de rentabiliser au maximum la prise de risques de s'aventurer hors des murs de votre base. Le temps passe (cycle jour/nuit de 1h chaque) et la consommation de ressources avec, il faut toujours prévoir de quitter le jeu avec des ressources suffisantes de nourriture et de médicaments pour éviter de revenir dans une base vidée de ses occupants (affamés/partis définitivement/morts/zombifiés/...).

Les bureaux de l'équipe (il y a écrit UNDEAD LABS sur le panneau) sont même dans le jeu !

State of déception, qu'est-ce qu'il n'y a pas (encore) ? 

 

On attend à ce jour : un multijoueur (coopératif ou compétitif ? les discussions vont bon train sur les forums d'Undead Labs), du contenu additionnel et une deuxième mise à jour (la première n'ayant pas été effective pour corriger quelques bugs qui pénalisent trop la progression) EDIT : MAJ arrivée, dans l'ordre décroissant de probabilité/imminence. Mais malgré ces quelques bugs (certains sont positifs alors on va pas non plus pleurer) et manques (pas de tronçonneuses dans un jeu de zombie, non mais allô quoi ?!), on tiens là une vraie pépite qui ne peut que s'améliorer vu le sérieux et la motivation des développeurs (qui ont décroché le deuxième record de vente du Xbox Live après Minecraft, rien que ça).

Un indice : trouvez le "donut" de Marshall. Montez au bureau à l'étage.

Start of Decay, comment bien commencer une partie ?


Les lignes qui vont suivre peuvent dévoiler quelques événements de la quête principal, quelques bugs/glitchs et autres surprises que vous aimeriez ignorer. Libre à vous de faire un premier essai du jeu (d'ailleurs la démo est gratuite, vous avez 30 minutes de jeu une fois sorti de la zone didacticielle, le Mont tanner) puis de recommencer (comme moi) une fois que vous vous serez rendu compte du nombre de bourdes commises (trop de persos morts, base avec les mauvaises installations, dépenses inutiles de ressources...). La courbe de progression peut être rude, mais cela fait partie du charme (comme les perma-deaths ;-P ).

Un bug bien sympa, certains survivants recevront un pistolet avec un chargeur de 100 balles (alors que le maximum "normal" est de 19 dans un chargeur + 1 dans la chambre de l'arme; e que les munitions prennent un slot d'inventaire par tranche de 30) !

Les astuces du vieux baroudeur de State of Decay (le texte est en partie traduit des posts de Meegs et idrivebackwards du forum d'Undead Labs)

1.  Écrasez les zombies en marche arrière. La durée de vie de votre véhicule n'en sera que plus grande (mais votre moteur finira quand même pas fumer). Il semblerait que les angles de votre véhicule encaisse aussi mieux que la face avant ou les côtés.

2. Profitez des missions annexes (par opposition à celles de la quête principale) comme la chasse d'un zombie spécial ou l'entraînement d'un survivant de votre base pour emmener votre compagnon géré par l'IA explorer/nettoyer des zones éloignées de votre base. Quelqu'un qui surveille vos arrières et qui pourra faire la différence si vous affrontez une horde, c'est à la fois de la PRUDENCE et de la PRÉVOYANCE. De plus, lorsque une mission est active, le minuteur des autres se fige et aucune nouvelle quête annexe ne viendra perturber votre progression jusqu'à la résolution de celle qui est en cours.

3. Afin d’éviter que vos survivants disparaissent trop souvent sur l'écran de sélection du personnage jouable, sélectionnez les personnages avec le statut "loin de chez soi" et ils seront immédiatement téléporté dans le périmètre de la base, en sûreté.

4. Tous vos survivants ont de l'importance (qu'ils aient des capacités nécessaires au bon fonctionnement de vos installations, une prédisposition au découpage/mitraillage de zombies, une endurance de marathonien ou juste assez de neurones pour postuler comme chair à zombies), faites les évoluez équitablement afin de tirer le meilleur de chacun et surtout vous habituer au fait que certains de vos survivants vont MOURIR (ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, ça vous parle ?).

5. Équipez vos survivants selon leurs affinités : un personnage puissant sera plus efficace avec des armes lourdes, quelqu'un d'agile avec des armes tranchantes, un soldat ou un flic fera des merveilles avec une arme à feu, ...

6. Installez des avants postes autour de votre base pour vous prémunir des hordes et des infestations. Espacez les juste assez pour que leur aire d'effet soit la plus grande possible (les zombies ne spawneront pas dans cette zone et les hordes seront détruites par les mines que vous aurez pris soin d'installer pour un coût dérisoire d'une unité d'essence).

7. Fermez les portes. La fouille se fera ainsi à l'abri du regard des zombies dehors (attention au bruit qui pourrait quand même vous trahir) et cela vous alertera (les zombies tambourinent sur la porte jusqu'à qu'elle s'ouvre). Prenez les devant et enfoncez la pour déséquilibrer les zombies derrière celle-ci.

8. Méfiez vous des zombies spéciaux : seuls il ne représentent pas une vraie menace (même si le mastodonte et le sauvage vous enlèveront forcément un peu de vie [à moins d'être vraiment très réactif et bien armé]) mais il suffit qu'une poignée de zombies se joignent à la fête pour que vous soyez éventré comme une piñata. Pour les mastodontes : usez de l'esquive et laissez les (si possible) se heurter à un obstacle puis profitez de leur étourdissement pour les frapper/leur tirer dessus. Pour les sauvages, esquivez en faisant une roulade au moment où le sauvage vous saute dessus, il devrait s'écraser par terre, si vous êtes assez rapide, vous n'aurez plus qu'à l’achever (sinon il faudra enchaîner les coups jusqu'à le déséquilibrer).

9. La zone du Mont Tanner fait office de tutoriel et vous ne pouvez donc pas y subir les conséquences de la fatigue (baisse de votre énergie max après un certain temps d'utilisation du personnage). Profitez en pour augmenter votre "cardio" d'au moins 2 ou 3 niveaux

10. Explorez. Sortez des chemins évidents et coupez à travers champs pour trouver des "campings", des "vergers" et des "champs" à fouiller. La carte regorge d'endroit plus ou moins dissimulés qui récompenseront les plus curieux (attention toutefois à bien préparer chaque virée dans l’inconnu). Les grands sacs à dos par exemple se trouvent généralement dans ces campements en pleine nature.

11. Afin de gagner plus rapidement la confiance d'un survivant (jusqu'à ce qu'il devienne "ami" et soit contrôlable par le joueur), récompensez chacune de ses éliminations de zombie par un mot de soutien en appuyant simultanément sur la gâchette droite (RT) et le bouton jaune (Y). Le message "soutien émotionnel : confiance gagnée" validera l'action (il apparaît en moyenne après 4 éliminations "saluées".

12. Pour vous débarrasser d'un survivant (et obtenir au passage un succès), équipez votre martyr d'une grenade et laissez les zombies le mettre à terre. Lorsque le jeu vous demandera de marteler le bouton vert (A) pour vous relevez, appuyez plutôt sur le bouton droit (RB) et admirez le sacrifice héroïque de l'infortuné(e).

13. Choisissez votre base avec soin et régulez la taille de vote communauté (pour que votre consommation de ressources reste modérée et ne vous empêche pas de "profiter" du jeu sans devoir faire des raids  de ravitaillement sans arrêt). Une communauté optimale compte 8 membres (car un dortoir possède 8 lits), au delà vous aurez soit besoin d'un second dortoir (donc un slot d'installation de perdu dans votre base) soit vous aurez un risque de fatigue accrue (les survivants qui ne peuvent pas dormir ont moins d'énergie maximum pour la journée et à moins de leur faire prendre des stimulants ou du café, ils seront inefficaces en course et au combat).
14. Lorsque vous trouvez une caisse de ressources, appelez un pillard de votre base (flèche du bas sur le pad directionnel pour accéder à la radio). Attendez le et parlez lui pour lancer une mission de couverture (les zombies attaquent pendant qu'il récupère les ressources). Avant la fin de la collecte (lorsque la barre de progression à gauche de l'écran est pleine), ramassez le sac de ressources et hop, comme par magie vous voilà à la tête de 2 fois plus de ressources (1 sac sur le dos de votre pillard et un sac sur celui de votre personnage). Très utile (voire obligatoire) pour amasser suffisamment de ressources de construction pour améliorer/déménager votre base sans que les événements aléatoires ne vident votre stock.

15. Lorsque vous fouillez un bâtiment, laissez toujours un contenant "non fouillé" sinon le lieu indiquera "ne reste rien" et il apparaîtra sous la forme d'une croix noire sur votre carte. Ainsi lorsque vous quitterez le jeu puis reviendrez, les contenants seront "réinitialisés" (même si beaucoup ne vous donneront aucun objet lors de la seconde recherche) et cela vous permet de faire "durer" plus longtemps les ressources de la carte  qui , contrairement aux zombies, sont en nombre limité.


4 de mes survivants prennent le pose en dehors du périmètre, quelques bugs de l'IA qui parfois se met en péril inutilement.

 

 

Depuis peu, la deuxième mise à jour (TitleUpdate2 pour les intimes) à mis un terme à certains bugs et a modifié quelques mécanismes de la simulation. La qualité générale du jeu n'en est qu'augmentée mais les conseils ci-dessus pourrait s'avérer caduques.

 

 Pour conclure, si vous aimez l'idée de gérer votre base, votre groupe de survivants, de tuer du zombies à la masse/hache/poêle/clé à molette/pistolet/fusil de chasse/fusil d'assaut/cocktail molotov/etc..., vous infiltrer, fouiller, barricader, fuir, mourir et bien d'autres choses encore, alors n'hésitez plus : achetez State of Decay, le GTA-lite avec des zombies dedans.

 
Map réalisée par un membre du forum, avec (SPOIL) les endroits "intéressants" à découvrir

Liens utiles :


Le wiki du jeu
Le forum officiel

Déjà plus de 25h de jeu sur ma deuxième partie... addictif ? Oh, si peu....


D'autres reviews (en anglais) For my english readers

Ben's Nerdery  (j'adore sa comparaison "culinaire")

Undead Labs reviews compilation (Polygon dit que State of decay est mieux que The Last Of Us, je ne peux qu'aller dans ce sens)


N'hésitez pas à poser vos questions, j'y répondrai avec plaisir.


5 commentaires:

  1. Well you fuckin disapear uh ? How about a paper speaking of GZ ?
    LV

    RépondreSupprimer
  2. Hi, sorry but my miniatures are packed and stored away from me so no more gaming tables and little plastic soldiers. What GZ stand for ? I'll write soon about these 9 months of deep silence.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis sur le jeu depuis sa sortie, immense ce jeu, je suis joueur sur PC depuis 1986 j'en ai vu des survivals et SOD reste le meilleur :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour. je voudrai savoir si y a autre map qu'on peux télécharger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      State of Decay a deux cartes : la première (celle présentée ici) pour le mode "normal" et le mode Breakdown. La seconde en ville pour le DLC Lifeline. Donc OUI, vous pouvez télécharger une deuxième map si vous avez épuisé SoD.

      Supprimer

Merci de prendre la parole ici, ne vous inquiétez pas si votre commentaire n’apparaît pas tout de suite :-)

Thank you for contributing here, don't worry if your comment doesn't show up immediately :-)